Season preview 2014-2015 : New York Islanders

Eastern Conference – Metropolitan Division

Deux pas en avant, un en arrièreNew York Islanders50

7e choix du repêchage des New-Yorkais en 2006, Kyle Okposo a enfin explosé l’an dernier, frôlant une moyenne d’un point par match. John Tavares se sent (enfin) moins seul…

Pas simple de sortir de l’ornière, en NHL. Prometteurs la saison précédente, les joueurs de Long Island ont connu un véritable coup d’arrêt dans leur progression la saison dernière. Après avoir fait peur à Sidney Crosby et aux Penguins lors des playoffs 2013, les coéquipiers de Tavares ont en effet peiné l’an dernier. La faute, d’abord, aux blessures, qui ont coûté près d’une demi-saison au capitaine new-yorkais et au gardien titulaire, Evgeni Nabokov, et trois mois à Lubomir Visnovsky. Des pertes significatives qui ont fait mal à l’équipe de Jack Capuano, particulièrement sur le plan défensif: les Isles ont terminé 28e défense de la ligue, et avant-derniers en infériorité numérique. Sans forcément être dominé au nombre de lancers. Ce sont donc bien les gardiens qui ont failli, aussi bien Nabokov, quand il a pu jouer, que ses deux adjoints, Kévin Poulin et Anders Nilsson. En tant qu’ancien gardien, le DG Garth Snow pouvait difficilement ignorer cette situation. Il a donc choisi de changer son alignement devant le filet. Nabokov est parti, et a été remplacé par Jaroslav Halak. L’ancien des Blues manque de constance depuis son départ de Montréal. Mais c’est un gardien numéro 1 correct. S’il ne devait pas être à la hauteur, Snow lui a adjoint un numéro 2 lui aussi nouveau dans la maison new-yorkaise, Chad Johnson. L’Albertain a fait de bonnes choses l’an dernier avec Boston, au relais de Tuukka Rask. Les deux portiers devraient avoir du travail.CapNYICar on ne peut pas dire que la défense new-yorkaise se soit beaucoup renforcée cet été, avant sa dernière saison au Nassau Veterans Memorial Coliseum, et un déménagement à Brooklyn l’été prochain. TJ Brennan est en effet le seul défenseur à avoir rejoint Long Island. Certes, l’ancien des Sabres et des Panthers a été élu meilleur défenseur de l’AHL, mais il n’a que 40 matchs NHL au compteur. Un peu léger pour compenser la perte d’Andrew MacDonald, qui ne voulait pas resigner et que Garth Snow a échangé à Philadelphie. Le reste de la brigade défensive new yorkaise ne manque pas de talent, mais paraît bien juste en terme d’expérience, à l’exception d’un Lubomir Vishnovsky clairement sur le déclin. Travis Hamonic est déjà un excellent défenseur, mais il doit passer un cap pour devenir le patron défensif dont les Islanders ont besoin. Calvin de Haan a lui connu une saison intéressante, et devrait rapidement s’imposer comme un solide puck moving defenseman au niveau NHL. Mais au-delà de ce trio, New York manque clairement de talent. Sean Donovan est un bon patineur, mais n’a pas la taille idéale pour un défenseur de ce niveau. L’ancien 4e choix overall de Los Angeles en 2007, Thomas Hickey, s’établit tout juste comme un joueur NHL après des années de galère. Quant à Matt Carkner et Brian Strait, ils sont à peine dignes d’évoluer à ce niveau. Le salut viendra peut-être des jeunes, notamment de Griffin Reinhart, qui a les moyens de devenir un défenseur de premier plan dans la ligue. De là à avoir un impact dès cette année, c’est une autre question.

Plus de profondeur en attaque
En attaque, par contre, les Islanders commencent à avoir de sérieux arguments. Et ce même si l’opération séduction qu’a tenté de mener Garth Snow pour s’attacher les services de Thomas Vanek a été un échec retentissant. Pour attirer le joueur autrichien, Snow a offert à Buffalo Matt Moulson, un choix de première et un choix de deuxième ronde. Mais Vanek a refusé une proposition de 7M$ par saison, avant d’être échangé à Montréal contre un choix de deuxième ronde et Sebastian Collberg. Il y a apporté une contribution non négligeable au parcours du Canadien jusqu’en finale de conférence Est, avant de s’engager, comme tout le monde l’attendait, avec le Wild, pour un montant sensiblement inférieur à ce qu’il aurait touché s’il avait accepté la proposition de Snow. Pour faire oublier ce fiasco et renforcer son attaque, le DG des Islanders a offert deux contrats (un peu trop) rondelets à Mikhail Grabovski et Nikolai Kulemin. Les deux anciens de Toronto, très complices, devraient être associés avec le rapide Michael Grabner sur la deuxième ligne new-yorkaise. De quoi donner un sérieux coup de pouce au secondary scoring de la franchise de Long Island. L’essentiel de la production offensive reposera néanmoins sur le premier trio piloté par John Tavares. Après une saison gâchée par les blessures, le franchise player des Islanders évoluera avec Kyle Okposo, qui a enfin connu une saison à la hauteur de son talent. Deux joueurs rapides adroits, qui seront épaulés par le jeune Brock Nelson, auteur d’une très bonne première saison. Sur la troisième unité, le très polyvalent Danois Frans Nielsen, une nouvelle fois excellent l’an dernier, sera chargé de driver Ryan Strome, le grand espoir offensif de l’organisation. L’ancien des Niagara Ice Dogs est, pour beaucoup, prêt à avoir un impact important au niveau NHL. S’il passe cette année le cap attendu, New York disposera de trois lignes très dangereuses. Enfin, sur le quatrième trio, Casey Cizikas sera associé au très physique Cal Clutterbuck ainsi qu’à Matt Martin, qui fait partie des bons tough guys de la ligue, à la fois intimidant et capable de jouer convenablement au hockey. De quoi espérer une production offensive en hausse. Mais on l’a dit, c’est par la défense que passera le salut des New Yorkais.

L’an dernier:

14e de la conférence Est avec 79 points. Meilleur pointeur et buteur: Kyle Okposo  (69 points, 27 buts).

Le joueur à suivre: Jaroslav Halak

C’est un véritable test qui s’annonce pour Halak. Poussé vers la sortie à Saint Louis, où il n’a jamais su se rendre indispensable, le Slovaque a rebondi à Washington, avant de s’engager avec les Islanders pour 4 ans et 18M$. Il va retrouver un contexte qui devrait mieux lui convenir, une équipe qui concède beaucoup d’occasions et lui permet de se mettre en rythme. S’il retrouve le niveau qu’il avait à Montréal, il pourrait bien compenser la faiblesse de la défense des Islanders. Mais s’il ne parvient pas à tenir son rôle de façon satisfaisante, c’en sera probablement fini de sa carrière de gardien titulaire dans la NHL.

La relève: Du talent à toutes les positions

A part au poste de gardien, les Islanders comptent des espoirs de premier plan à tous les postes. La défense, talon d’Achille de l’équipe actuelle, devrait vite recevoir le renfort de Griffin Reinhart (4e overall, 2012), qui a le potentiel pour devenir un numéro 1 ou 2 au niveau NHL. Le Finlandais Ville Pokka (34e overall, 2012) et le Canadien Ryan Pulock (15e overall, 2013), des Brandon Wheat Kings, ont eux aussi les outils pour s’imposer rapidement avec le grand club. En attaque, outre Ryan Strome, New York fonde de grands espoirs sur Michael Dal Colle(5e overall, 2014), buteur de première force repêché cette année, ou, à plus brève échéance sur Anders Lee (152e overall, 2009). Les Islanders comptent aussi quelques talents prometteurs mais plus incertains, comme Sebastian Collberg (33e overall – MTL -, 2012) ou Joshua Ho-Sang(28e overall, 2014).

Le pronostic de TPPQB

« Avec un Tavares en bonne santé, un meilleur secondary scoring, et l’éclosion programmée de Ryan Strome, New York devrait reprendre sa progression. Mais, à moins que Jaroslav Halak ne sorte le grand jeu, la défense des Islanders semble trop faible pour permettre à l’équipe de retrouver les playoffs. Les fans des Isles vont devoir encore patienter. Ils en ont l’habitude. »